vendredi 29 avril 2016

« Garder l’esprit populaire tout en étant sérieux »

L’ASA sera très satisfaite si la participation atteint samedi les 250 coureurs.
L’ASA sera très satisfaite si la participation atteint samedi les 250 coureurs. ©
archives denis garreau

Article abonnés Pour le 20e anniversaire de la course, samedi, l’ASA innove avec un chronométrage par code-barres et maintient le cap de la convivialité.

dominique andrieux

Publicité

d.andrieux@sudouest.fr

Le 20e anniversaire de la course du Plan d'eau de La Blanche, samedi, ne donnera pas lieu à des extravagances. « Tous les participants se verront offrir, comme chaque année, un tee-shirt avec la date floquée ce qui pourra en faire une pièce collector », glisse Jean-Michel Leblanc, le président de la section endurance de l'Association Sportive Ambarésienne (ASA) dont le nom est associé depuis le début à cette course. Et de clamer dans la foulée que, dans l'immédiat, l'essentiel est de « garder l'esprit populaire tout en étant sérieux ».

Une marque de fabrique que les coureurs devraient apprécier demain après-midi, à un rythme différent selon leur niveau de performance sur 10 kilomètres. Ambarès est conforme à toutes les courses semblables, 75 % des participants sont des non-licenciés dans une démarche de plaisir, le chronomètre étant plus accessoire que pour les autres.

« Ça s'est joué à un près mais en vingt ans nous n'avons jamais atteint les 200 participants », se souvient Daniel Vallée, le président de l'ASA Omnisports figurant parmi un trio de fondateurs de l'événement.

Grâce à des anciens footeux

« En 1994, il y avait un petit groupe de copains d'Ambarès qui venaient d'arrêter leur carrière de footballeur et ils se sont mis à courir pour participer, dans le cadre du Téléthon, à une course de solidarité entre La Rochelle et Bordeaux », rappelle M. Vallée. Une dynamique était née menant à la création de la section endurance au sein de l'ASA avec comme première présidente, la défunte Monique Dumeau. « Il y avait une dizaine de licenciés au début, retrace Daniel Vallée. Nous nous sommes retrouvés avec Colette Tarbes et Alain Lagrange à organiser les 10 kilomètres d'Ambarès. » Une initiative à ranger au rayon de l'engouement des Français pour le jogging, la course à pied.

« Jusqu'en 2005, la course s'est déroulée dans le centre-ville car c'était une volonté de l'ancien maire, Henri Houdebert, d'en faire une animation », rappelle M. Vallée. Il y eut donc 11 éditions urbaines, pas de tout repos à organiser notamment en raison de la lourdeur du chapitre sécurité.

Que ce soit Daniel Vallée ou Jean-Michel Leblanc, les deux conviennent que « le transfert vers le Plan d'eau de La Blanche présente le double avantage de simplifier les modalités d'organisation - par exemple, en se passant des signaleurs - et d'offrir un parcours dans un cadre qui fait l'unanimité parmi les concurrents ». Un argument susceptible d'influencer à l'avenir l'affluence, les observateurs remarquant que beaucoup de coureurs se détournent des courses à pieds au profit des raids ou autres épreuves en pleine nature. « J'étais récemment à Bègles qui n'a plus rien à voir avec la grande course que nous avons connue », confirme Daniel Vallée.

Un progrès

Pour l'heure, Jean-Michel Leblanc et son équipe - tous les licenciés de la section endurance sont mobilisés sur l'organisation - misent sur le sérieux pour pérenniser l'épreuve. « Cette année, nous avons sollicité le comité d'athlétisme de Gironde pour assurer le chronométrage par code-barres et nous préserver d'erreurs », annonce-t-il. La présence d'étudiants en ostéopathie, pour la deuxième année, fait partie de ces petits détails appréciés des coureurs tout comme « la convivialité », une marque de fabrique des 10 kilomètres du Plan d'eau de La Blanche.

(1) Départ à 17 heures, samedi 23 avril, au Plan d'eau de La Blanche. Inscription ; www.athle.fr/engagements/ambares

Il vous reste 92% de l'article à lire
Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez l'offre 100% numérique :
Le journal + L’accès aux articles abonnés + l’Edition du soir + Le club abonnés

Déjà abonné ? Se connecter

S'abonner à partir de 1€

Publicité

Aucun commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article